les vendredis de 2010
23 décembre 2011

V comme Vaclav

Rozloučení

visite

vac

Posté par toittoimontroyes à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 décembre 2010

Avent, Jour 23

V comme Vision, c'était en janvier 2010, et toute l'année, j'ai vu Troyes sous un autre angle, chaque détail est à analyser, et le temps me manque pour le faire correctement. Il me reste quelques jours pour avoir une autre Vision de la Vie, je devrai l'an prochain me tourner vers d'autres Valeurs. Le Chemin est long pour ce Voyage.

Jnoel23

Troyes, Ville Valorisée, Ville Valorisante. Les Vieilles Maisons Françaises consacrent leur n° 235 à notre région en kiosque maintenant.

Je devais vous parler de V comme Vachette, de V comme Vauluisant, de V comme Valton  (promis à Odile des "Cerisiers de l'Aube" pour début Septembre), mais l'actualité prochaine m'en a dissuadée depuis deux mois. Probablement un petit mail pour Odile bientot.

J'ai bien aimé cette petite rubrique : V comme V ...\ ... idée venue d'une Visite guidée. A demain pour le dernier jour de l'aVent.

Posté par toittoimontroyes à 10:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 novembre 2010

V comme Vie

Il y avait un petit moment que je ne vous avais fait part de ma prose. Parfois les sujets de dissertation de me enfants m'inspirent. Mais qu'aurais-je eu comme note. Si une prof se reconnait qu'elle n'hésite pas. En format pdf en cliquant sur la photo. çà ne fonctionne pas donc ici : v_comme_vie

DSCN7315

Posté par toittoimontroyes à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2010

V comme Verlaine (7) ...\ ...

Je commence maintenant cette broderie du N°3 "Il était un fil". Pour ranger tes douces lettres d'amour.

amour_lettres_attente

La semaine Verlaine est terminée, merci à tous et à toutes, surtout pour les quelques vers déposés dans les commentaires.

Ô triste, triste était mon âme

Ô triste, triste était mon âme

A cause, à cause d'une femme.

Je ne me suis pas consolé

Bien que mon coeur s'en soit allé,

Bien que mon coeur, bien que mon âme

Eussent fui loin de cette femme.

Je ne me suis pas consolé

Bien que mon coeur s'en soit allé.

Et mon coeur, mon coeur trop sensible

Dit à mon âme : Est-il possible,

Est-il possible, - le fût-il -

Ce fier exil, ce triste exil ?

Mon âme dit à mon coeur: Sais-je

Moi-même que nous veut ce piège

D'être présents bien qu'exilés,

Encore que loin en allés ?

Paul Verlaine, Romances sans paroles (1874)

Posté par toittoimontroyes à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2010

V comme Verlaine (6) ...\ ...

Suite de la semaine Verlaine. Mais avant mes trouvailles du jour. Merci à Martine qui m'a mise sur la piste. Boutique "Le Point du Jour" au chevet d'Urbain IV à Troyes. C'est pourtant là que j'avais acheté le papier de ma boîte à couture. Très beaux papiers, certes chers, mais chics. Je vais toujours y acheter mes cartes postales aquarelles pour Simone. Aujourd'hui d'ailleurs, j'ai craqué pour celle de la ruelle des chats. Le marteau en action, et quelques points de couture, pas de petites croix. Il restera à créer quelques petites citrouilles et autres dans les mêmes tons pour le marché de Noël 2010.

(agrandir les images © )

clous1 clous2

clous3 clous4

Femme et chatte

Elle jouait avec sa chatte,
Et c'était merveille de voir
La main blanche et la blanche patte
S'ébattre dans l'ombre du soir.

Elle cachait- la scélérate ! -
Sous ces mitaines de fil noir
Ses meurtriers ongles d'agate,
Coupants et clairs comme un rasoir.

L'autre aussi faisait la sucrée
Et rentrait sa griffe acérée,
Mais le diable n'y perdait rien...


Et dans le boudoir où, sonore,
Tintait son rire aérien,
Brillaient quatre points de phosphore.

Verlaine. Premier poème : "Caprices" du recueil "Poèmes Saturniens"

J'adore ce sonnet de Verlaine. A demain pour le dernier.

Posté par toittoimontroyes à 13:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


29 octobre 2010

V comme Verlaine (5) ...\ ...

Suite de la semaine Verlaine.  Merci à " un petit air retro" pour ces commentaires. Je suis ravie que tu aimes, mais quel poête préfères-tu?   Et vous, autres blogueuses, auriez vous des inédits de Verlaine ?

Hier, quasi rien fait en broderie, sauf cette petite bête, pour un petit essai de positionnement. Cette bestiole aurait du finir en bouton, il terminera son chemin sur un porte-clé dans quelques semaines.

DSCN7903

Boite à boutons de nacre, trésors du début du siècle,

sans valeur car tous basiques, mais authentiquement taillés.

Clair de lune

Votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi

Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur

L'amour vainqueur et la vie opportune

Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur

Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,

Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres

Et sangloter d'extase les jets d'eau,

Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.

Posté par toittoimontroyes à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2010

V comme Verlaine (4) ...\ ...

Défi de la semaine : un jour une broderie.

Aujourd'hui mes timides avancées sur celle d'hier soir. Pas beaucoup de temps pour free de chez Gazette 94. Je ne fais pas les couleurs de l'automne, je confirme celles du printemps. Il reste beaucoup trop de petites croix.

DSCN7900

Quatrième jour des poèmes de Verlaine. Vous n'aimez pas Verlaine?

Et vous, auriez vous des inédits de Verlaine.?

Soleils couchants

Une aube affaiblie

Verse par les champs

La mélancolie

Des soleils couchants.

La mélancolie

Berce de doux chants

Mon coeur qui s'oublie

Aux soleils couchants.

Et d'étranges rêves

Comme des soleils

Couchants sur les grèves,

Fantômes vermeils,

Défilent sans trêves,

Défilent, pareils

À des grands soleils

Couchants sur les grèves.

Verlaine

Posté par toittoimontroyes à 13:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 octobre 2010

V comme Verlaine (3) ...\ ...

Suite de  ma semaine poétique.

Et vous, auriez vous des inédits de Verlaine.?

Je n'ai pas eu le temps de finir hier soir mon défi du jour, free de la comtesse et les croix.

Je t'aime et tu m'adores. Milles bisous.

DSCN7899

Marine.

L'Océan sonore
Palpite sous l'œil
De la lune en deuil
Et palpite encore,

Tandis qu'un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D'un long zigzag clair,

Et que chaque lame,
En bonds convulsifs,
Le long des récifs
Va, vient, luit et clame,

Et qu'au firmament,
Où l'ouragan erre,
Rugit le tonnerre
Formidablement.

Verlaine.

Posté par toittoimontroyes à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2010

V comme Verlaine (2) ...\ ...

Suite de  ma semaine poétique.

Et vous, auriez vous des inédits de Verlaine.?

DSCN7893

Free, les grilles de Liselotte

Dahlia,

Courtisane au sein dur, à l'œil opaque et brun
S'ouvrant avec lenteur comme celui d'un bœuf,
Ton grand torse reluit ainsi qu'un marbre neuf.

Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun
Arôme, et la beauté sereine de ton corps
Déroule, mate, ses impeccables accords.

Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu'au moins
Exhalent celles-là qui vont fanant les foins,
Et tu trônes, Idole insensible à l'encens.

- Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur,
Elève sans orgueil sa tête sans odeur,
Irritant au milieu des jasmins agaçants !

Posté par toittoimontroyes à 10:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 octobre 2010

V comme Verlaine (1) ...\ ...

DSCN7892

Comme tous les ans à pareil époque, je lance ma semaine poétique. Je me suis aussi lancée un défi, malgré le travail, une broderie par jour. Même dimension que la petite chinoise. Pour mes boites en osier.

Et vous, auriez vous des inédits de Verlaine.?

Cythère

Un pavillon à claires-voies

Abrite doucement nos joies

Qu'éventent des rosiers amis ;

L'odeur des roses, faible, grâce

Au vent léger d'été qui passe,

Se mêle aux parfums qu'elle a mis ;

Comme ses yeux l'avaient promis,

Son courage est grand et sa lèvre

Communique une exquise fièvre ;

Et l'Amour comblant tout, hormis

La faim, sorbets et confitures

Nous préservent des courbatures.

Posté par toittoimontroyes à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]