Migrations grues

Un mois sans un message, du jamais vu depuis 10 ans que ce blog existe !

Après ce court épisode hivernal (micro climat de la foret d'Orient oblige), la Seine baisse timidement. L'espoir revient comme les grues. En ce premier samedi de mars, plus de 5 000 grues ont traversé le ciel bleu de Troyes. (voir comptage journalier sur le site de la LPO). Si la grue part vers l'Est, le pélérin est attendu en sens inverse dans les prochains jours.

Dernière restauration : épi de faitage fraîchement posé.