Encore 1 de plus. J'ai retrouvé du temps et surtout mon quasi enthousiasme à lire. Livre lu en une semaine sans être en vacances, je dirai pas mal du tout. Car la fatigue se ressent encore.

Indiana

Mon passage préféré.

Premier roman qui rendit célèbre George Sand. Ecrit en 1831, sans speudo. C'est un petit chef d'oeuvre du Romantisme. Il est vrai que l'intrigue nous pousse à toujours aller au chapitre suivant. Roman de jeunesse, écrit en 4 parties, où 5 personnages alternent drame et passion. On y retrouve déjà les belles études de caractères, de paysage, de politique, que l'on rencontrera dans toute l'oeuvre de l'auteur. On pourrait la comparer à celle du cycle des "Rougon Macquart" de Zola.  

Indiana contraint d'épouser un mari beaucoup plus agé qu'elle, se laisse à dépérir. Raymon, un jeune intrignant est blessé en franchissant le mur de la propriété. Mais pour qui venait-il des deux créoles, Indiana ou Moun (soeur de lait)? En prodignant les soins, la douceur de la maitresse de maison, attire l'intrus. Epris bientot des deux femmes et ne pouvant choisir, Moun découvre les véritables sentiments de ce dernier, et se noie. Mais la jalousie de Colonnel et les gouvernements incertains obligent les quatre derniers personnages tantot à s'associer, tantot à s'isoler. Que va devenir Indiana, femme fragile, entre les mains de ces trois hommes de domination distincte. George SAND aborde aussi les problèmes de l'esclavage, la soumission et l'intégration.

Pour ma part, come l'a fait remarquer son ami Ste Beuve plus tard, je n'ai pas aimer le dernier chapitre et surtout la conclusion peut justifiée à mon gout.

Alors, cette belle première grande oeuvre de George Sand mériterait que les Collégiens l'étudient en Français, et surtout qu'ils imaginent la suite du chapitre 28.

Dans le dernier commentaire sur le challenge, j'avais donné dans l'ordre mes préférences. Je modifie mon trio de tête: 1- Le Compagnon du tour de France. 2- Valentine. 3- Indiana.

J'ai déjà recommencé une autre oeuvre (Journal) beaucoup plus tardive, trouvée à la Médiathèque du Grand Troyes, dont aucune blogueuse, je crois n'a encore parlée.

Voir aussi les articles de Canthilde, de Claudia Lucia, de Cécile, de Robert, et étude de Dominique Laporte que je vais m'empresser de lire.